AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La haine aveugle n'est pas sourde. { Jude

Aller en bas 
AuteurMessage
Jared B. Whyte
5ème année à Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 50
Maison : Serdaigle
Côté Coeur : Attends, je quitte le côté poumon.
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Which camp ?: Good
Credits:
MessageSujet: La haine aveugle n'est pas sourde. { Jude   Mer 5 Nov - 20:40



    « Life is unfair. »

    ____La lecture. Charmant oubli de vous-même, dont la vertu paradoxale est de vous abstraire du monde pour lui trouver un sens. C’était justement ce qu’éprouvait Jared en lisant, assis l'air paisible sur un banc, en cette radieuse après-midi. Oui. C’était réellement une journée splendide, le ciel était d’un bleu qui égalait la couleur de son écharpe, et le parc verdoyant était peuplé d'autres jeunes sorciers qui s'occupaient tranquillement, mais toujours dans la joie. C’était au milieu de ces rires, de cette bonne humeur, qu'il avait décidé de passer l’après-midi. Il avait besoin d’air, et d’évasion, mais également d'un cadre propice à son bien-être.

    Rien au monde ne lui plaisait plus que d’ouvrir un bon livre et d’en déguster chaque page avec attention. Un livre utilisait le même langage que le sien, l‘écriture. Ce n’était pas comme la plupart des moldus ou des autres sorciers qui se montraient souvent intarissables... Ah, comme ce petit objet à première vue insignifiant contenait pour lui des trésors de mémoires et de voyages tous plus incroyables et fantastiques les uns des autres. Cela le fascinait. De Montaigne en passant par Maupassant, il avait lu tous les classiques de la littérature française, passée comme actuelle… Les auteurs français avaient un don incroyable pour critiquer leur société, et elle s’en délectait grandement.

    C’est livre en main qu’il s’était assis sur un banc et avait commencé à projeter ses yeux sur ces pages noircies d'encre. Cette histoire le transportait… Il avait choisit un livre à première vue quelconque dans la bibliothèque, puis l'avait emporté pour aller faire un tour. Il n'avait pas de titre, du moins, il n'y en avait pas, ni sur sa couverture de cuir ni sur ses pages jaunies. Le bibliothécaire lui avait confié qu'il était soit disant dangereux, car une fois qu’on commençait à le lire, on ne pouvait plus s’en détacher… C'était l'histoire d'un homme quelconque, un moldu français. Il n'avait rien d'un illuminé et pourtant il se disait capable de prévoir la mort. Il prétendait avoir une mission : accompagner ceux qui allaient mourir jusqu'aux frontières de l'Autre Monde pour qu'ils quittent la vie en paix. Ce livre était presque indescriptible pour le jeune homme, tant il se révélait passionnant... Il en buvait chaque phrase, chaque mot, chaque syllabe et chaque lettre, dans la plus profonde admiration. Ces quelques centaines de pages le tenaient en haleine…

    Aussi, il continuait à les lire avec passion, lorsqu'une grosse main se posa sans prévenir sur une page. Le petit binoclard leva timidement les yeux jusqu'au propriétaire du membre qui l'empêchait de découvrir la suite des aventures palpitantes de Celui qui aidait les morts. C'était un sorcier de sa classe de potions, mais il n'était pas de sa maison : Sa tenue était teintée de ce vert qu'il détestait tant. Tout à coup une voix de derrière son dos se fit entendre :


    « Hey regardez Les Serpents, Whyte lit un livre pour moldu! »

    Avant même qu'il n'ait le temps de réagir, on lui retira avec force son précieux ouvrage, et on le propulsa au sol.

    «Tu devrais avoir honte de toi! Retirez-lui ses lunettes, on va rire! »

    Et c'est ce qui se produisit. On lui arracha également ses verres, qu'on prit soin d'écraser au sol. La panique totale pour Jared qui n'y voyait déjà plus. Il commença à suffoquer... Son éternelle crise d'asthme revenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Montgomery
- Admin -
- Cure Dent Guttural Moyen -
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 21/08/2008

Feuille de personnage
Age:
Which camp ?: Good
Credits: (c) herjuliwii
MessageSujet: Re: La haine aveugle n'est pas sourde. { Jude   Jeu 6 Nov - 19:30



    " i can be your Superman.




    Certes, c’était étrange de se balader à travers ce vaste parc de Poudlard. Etre envoyé en mission au château sous les commandements d’Heather semblait presque un cadeau, une nouvelle voie libératrice. Oh oui, d’accord, ils étaient là pour lutter contre les forces du mal, mais maintenant qu’ils avaient pris connaissance de l’identité de l’Elu du Bien, tout semblait s’apaiser. Cette illusion d’une joie momentanée se ressentait également dans une infinité de détails. Eh bien, tout d’abord, il faisait beau. Novembre à Poudlard avec du soleil, assez paradoxal. Pour quelqu’un tout juste revenu du Brésil, l’Angleterre avait une allure glaciale et sinistre. Toutes ces guerres, ce Mal, ce Bien, que des conneries qui les poursuivaient depuis des années.
    Alors comprenez que des simples petits détails pouvaient tout changer. Se lever un matin avec un rayon de soleil qui vous réchauffe le visage, oublier un instant le pourquoi de la vraie raison pour laquelle vous résidez de nouveau au château, ne pas devoir vous enfiler deux pulls en laine, un manteau rembourré, des chaussettes de ski et j’en passe ; tout cela avait apporté une once d’espoir au jeune homme. Peut-être que finalement, l’Angleterre ce n’était pas si mal que ça.

    Un seul bémol vient s’intégrer dans cette scène presque parfaite. Le temps passe beaucoup trop vite. Les instants légers, bons, doux comme ceux-là, on n’en profite jamais assez. Hop, quelle heure il est, « 13 heures déjà. La moitié de la journée s’est envolée. » Vite vite vite, rattraper le temps perdu, sortir, s’évader, profiter du soleil et de la chaleur. Voir du monde, sourire, marcher, s’allonger dans l’herbe fraîche près du lac. Si Heather traînait par là, ils auraient peut-être pu revivre les meilleurs souvenirs de leur enfance. Cette enfance – adolescence, plutôt – anglais dorée, avec le thé et les petits gâteaux, la limonade en été et les chapeaux de paille. Quand on parle de livres, c’était une belle histoire que la leur. Un grand roman au happy end prédestiné.

    Mais parfois, on ne contrôle rien. L’herbe humide mouillait le bas de ses jeans qui traînaient par terre, et Jude traversait le parc du château à la recherche d’une quelconque connaissance, ou peut-être même à la recherche de personne. Des élèves se baladaient en groupe, quelques uns roupillaient sous les arbres. C’était exactement l’image qu’il avait de l’Angleterre en été. Souvent on lui avait décrit la vie à Poudlard, et le mythe d’un tel endroit hantait chacun. On voulait le voir au moins une fois, y passer une journée, une heure, une minute, n’importe quoi tant qu’on peut témoigner par soi-même d’une telle expérience. Terriblement beau. Le blond marchait silencieusement, autour du lac, autour de la forêt aux mille et une légendes, et l’appareil photo de sa mémoire attrapait au vol des centaines de clichés. Qu’il puisse un jour raconter ça à quelqu’un qui n’aurait pas la chance de vivre le château. Le parc. On avait beau dire que Beauxbâtons, Salem et toutes les autres écoles de magie étaient elles aussi extraordinaires, imposantes, intrigantes… Rien ne détrônerait Poudlard. Un groupe de Serpentards. Cet esprit des maisons avait aussi son charme. La compétition, les aptitudes, les caractéristiques. Rouge, Bleu, Jaune, Vert. Chaque couleur aux valeurs essentielles. Courage, Savoir, Loyauté, Ambition. Peut-être des stéréotypes, peut-être pas. Le choixpeau ne se trompe jamais, pas vrai ? Un coup d’œil vers ce groupe de Serpentards.

    « Hé ! »

    Le jeune homme s’élança dans leur direction. Arrivé à leur hauteur il ne chercha même pas à analyser la situation, en s’imposant comme force et autorité adulte du haut de son mètre quatre vingt cinq.

    « Mais écartez-vous bordel, laissez-le respirer ! »

    Jared Whyte, un jeune Serdaigle des plus mystérieux et réservés. Une présence intrigante, mais Jude ne pouvait que s’attacher à cet élève qui semblait si tourmenté. D’un coup de ‘reparo’ il ajusta les lunettes de l’adolescent et s’accroupit à ses côtés, lui posant une main sur l’épaule. Il n’avait pas manqué de faire savoir aux Serpentards qu’il irait s’exprimer à leur directrice de maison pour leur comportement, avant de les voir disparaître. Trop lâches.

    « Jared, Jared calme-toi. Tiens, j’ai tes lunettes…Je sais pas, je dois faire quelque chose ? Ton asthme, je veux dire… »

    Jamais confronté à une situation comme celle-là, Jude. Il lui pose délicatement ses lunettes dans ses mains.

_________________
    time to pretend.

    jude_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared B. Whyte
5ème année à Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 50
Maison : Serdaigle
Côté Coeur : Attends, je quitte le côté poumon.
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Which camp ?: Good
Credits:
MessageSujet: Re: La haine aveugle n'est pas sourde. { Jude   Ven 7 Nov - 23:49


    ____La traque. Vous pouvez bien tout essayer. Courir, fuir, même vous exiler. La traque continue toujours et ne s'arrête jamais. Le traqué est condamné à avoir le traqueur à ses trousses jusqu'à ce que mort s'ensuive, jusqu'à ce que son sang atteigne les lèvres victorieuses du chasseur. Y échapper ? Certes, mais comment ? Comment échapper à ce qui vous terrorise ? Quelle est la clé de cette épreuve à l’allure insurmontable ? Il suffit de ne faire qu'un avec la bête, acceptant le fait que cette chose soit on ne peut plus déstabilisante, acceptant que votre corps tout entier frémisse en sa présence. C'est ce que bien peu de personnes sont à ce jour parvenues à faire : Conclure une sorte de pacte avec ce qui leur fait réellement peur. & c'est surtout ce que Jared ne fera jamais, bien trop détesté et peut-être aussi trop chétif pour en discuter.

    Le gouffre dans lequel il s'était jeté n'était pas aussi profond qu'il le pensait. Le sorcier adulte et responsable fit fuir les tortionnaires du jeune Serdaigle. Ils déguerpirent si rapidement, tout semblait si facile lorsque Jude s'en mêlait. L'aisance avec laquelle il était parvenu à le secourir l'impressionnait. Lorsqu'il était près de lui, il se sentait en sécurité, sous la protection bienveillante d'un grand-frère invincible, craint de tous.

    Ses lunettes de nouveau sur son nez, toujours haletant, il s'empressa de chercher nerveusement son inhalateur au fond de son sac. Un Anapneo aurait suffit à lui libérer les voies respiratoires et ainsi empêcher son étouffement, mais il n'était guère habile au maniement de la baguette... Il aurait probablement aggravé sa santé au lieu de l'améliorer. L'objet moldu suffit donc à lui redonner une fréquence à peu près normale.

    Ses yeux gonflés et humides semblaient pourtant s'émerveiller face à son Sauveur.


    « J... Huh... Me... Merci. » Balbutia-t-il.

    Les Héros. Qui n'en a pas ? Ils sont le fondement même de nos rêves et de nos espoirs : Ils représentent à nos yeux l'être le plus parfait que Dieu ou toute autre force divine ait pu crée. Admirez un homme, il devient sans plus tarder une icône. Les raisons qui expliquent cette idolatration sont en général toutes plus diverses et variées suivant les cas. Qu'y-avait-il de plus beau qu'un homme, que cet homme précis, au juste ? Cette attitude d'un naturel distingué, ces épaules toujours droites et carrées, ce petit nez relevé, ce sourire assuré. En plus de sa beauté éblouissante, il possédait aussi toute une palette d'atouts au niveau de sa personnalité : Cette assurance, ce courage, cette présence, cette classe toute naturelle... Il n'y avait pas à dire : Jude Montgomery avait tout de l'étoffe de Superman. Son Superman.

    Ses iris noisettes quittèrent quelques secondes celles de Jude pour se poser sur sa cape : Elle était dans un sale état, couverte de terre. Il se releva timidement, mais il fallait se faire à l'idée... Il avait été -comme à son habitude-, ridicule. Tout honteux de lui, ses joues prirent une teinte pourpre. Il n'osa plus lever les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Montgomery
- Admin -
- Cure Dent Guttural Moyen -
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 21/08/2008

Feuille de personnage
Age:
Which camp ?: Good
Credits: (c) herjuliwii
MessageSujet: Re: La haine aveugle n'est pas sourde. { Jude   Dim 9 Nov - 3:09

    but just, yours.





    Le héros est pourtant un anti-héros. Simple gamin dans un corps d’adulte, il n’est ni trop grand, ni trop petit, ni trop musclé, ni trop fébrile. Si on le regardait simplement, d’un œil critique, on se rendrait compte qu’il ne ressemble pas plus à un Brad Pitt qu’à un Jim Carrey. C’est un homme normal, d’une envergure normale, et qui n’a rien de bien imposant. Bien loin du Bruce Wayne qui se change en Batman, il n’est que le simple majordome. Toujours là pour observer la scène, et placer son mot si nécessaire. Il cherche juste à être discret. Faire de la polémique n’est pas son passe temps favori, le majordome critique, constate, suggère, et puis s’efface. Il s’interpose si besoin est, pour empêcher son Batman de faire les mauvais choix. Ou, dans certaines situations, d’aider Batman à rendre justice aux innocents. Dans l’esprit de Jude, tout était très clair. Heather était le super héros, Jared l’innocent, et lui le majordome. A la gauche de Batman mais jamais au devant de l’action.
    Pendant un instant il aurait même cru normal de voir apparaître du fin fond de la forêt, en un magistral coup de théâtre, la belle Heather sur sa batmobile. Mais on ne laisse jamais une victime dans les mains de ses agresseurs. Le temps presse. On s’élance.

    & le temps reprend une allure normale. Au loin les malfaiteurs cherchent à fuir les problèmes, ils se défilent. L’adolescent se reprend, à son chevet un adulte inquiet. L’asthme, ça le dépasse. Aussi simple et aussi complexe. Il a peur d’aggraver la situation d’un sort mal assorti. Quelle honte, le majordome devrait savoir maîtriser une telle situation. Ouais, mais voilà. Quand on n’est pas sûr de soit, autant se glisser à l’envers de la scène. Et pourtant… Pourtant il ne restait plus qu’eux. C’en était même gênant ce silence tandis que Jared reprenait son souffle.
    Le jeune homme se releva, tendant une main au Serdaigle. Sourire.

    jared # « J... Huh... Me... Merci. »
    jude # « Il n’y a pas de merci qui tienne. »

    L’homme est de nature modeste. On le remercie pour son geste et il n’accepte pas ce signe de gratitude. L’homme – le héros ? – a fait ce qu’il devait faire. Oh, il aurait pu laisser passer, mais ce serait malsain. Malsain comme… Le Joker, par exemple. L’homme à beau nier, à beau refuser les remerciements, il sait que ces paroles valent. Au fond il enregistre, mais cherche à paraître encore une fois autrement que comme voudrait le montrer sa vraie nature.

    jude # « Ca va mieux ? » pause. « Oublie ces imbéciles, ils n’en valent pas la peine. »

    Autrement, il devrait s’assurer auprès de Damian que les Messieurs Serpentards n’étaient pas de sa grande bande d’amis. Ce serait fâcheux d’apprendre que ‘Sieur Lewis fréquentait de tels énergumènes. Après, resterait à voir comment aborder le sujet avec la directrice de ces mêmes Serpentards. Elle était nouvelle, Sirine de Lioncourt, et paraissait tout à fait respectable. Aucun doute qu’elle mettrait les points sur les i. Il fallait simplement lui en parler avec diplomatie. Eviter pour l’instant de donner des noms, et des quelconques répercussions sur le Serdaigle. Ce même Serdaigle qui se tenait désormais debout face à lui, le visage baissé. Il lui pose une main sur l'épaule.

    jude # « Allez, viens. Ca te dit une bièreaubeurre ? »

    C’est juste que… Qu’il avait envie de mieux le connaître. Rien de plus, rien de moins. Jared… Avec ses lunettes au bout du nez, ses cheveux en bataille et sa figure pâle. Ce corps mince et cette allure fragile… Il avait envie de le défendre. Oui, de le protéger de ces brutes de Serpentard, mais aussi de bien d’autres choses. De le protéger de ce Monde, de ce Mal, lui qui ne semblait pas encore mêlé à cette guerre. Le protéger.

    Bah. Finalement, peut-être que le majordome devient le super héros. Enfin. Son, super héros.


_________________
    time to pretend.

    jude_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared B. Whyte
5ème année à Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 50
Maison : Serdaigle
Côté Coeur : Attends, je quitte le côté poumon.
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Age: 15 ans
Which camp ?: Good
Credits:
MessageSujet: Re: La haine aveugle n'est pas sourde. { Jude   Lun 17 Nov - 19:53


    ____Que faire lorsqu'on a plus d'espoir ? Pleurer dans son coin, se laisser faire ? Il essayait de retenir ses larmes. Quelle honte, pleurer devant Jude alors qu'il venait déjà de sortir d'une situation embarrassante. Il avait si mal, autant au corps qu'à l'âme. Une boule au fond de sa gorge l'empêchait de parler, si bien qu'il resta pâle et muet durant plusieurs minutes qui lui parurent interminables face à son sauveur.

    Depuis qu'Heather et Jude étaient à Poudlard, on s'en prenait de moins en moins au petit binoclard. Il était inutile de dire que la sorcière dégageait quelque chose. Une aura particulière, une force de caractère particulière... Mais Jude était l'homme. Sa condition, son sexe, son âge, symbolisaient à eux tous l'excellence, la supériorité sur n'importe quel élève de l'école de magie, y compris sur de malveillants Serpents.

    S'adossant avec difficulté à un tronc d'un arbre, Jared reprenait lentement ses esprits enfin déserts de toute présence malsaine, bien qu'encore hantés par un souvenir amer. Ce jeu allait-il un jour prendre fin, ou Whyte allait-il subir la violence de ses camarades jusqu'à son départ de Poudlard, et même d'Angleterre ?

    Salem lui manquait tant. Pauvre petite victime, condamné éternellement aux moqueries, condamné éternellement au rejet. Etait-il seulement capable de se rebeller contre les oppresseurs ? La réponse était déjà toute trouvée... Non, bien sûr que non.

    Il allait lui en parler, à la Lioncourt, il en était certain... Et, il ne le voulait pas! Ébouriffant ses cheveux pour faire tomber les quelques brins d'herbe qui s'y étaient accrochés, il plongea enfin ses yeux dans ceux du jeune majeur et s'éclaircit timidement la voix pour dénouer lentement la tension qu'il s'était lui-même imposée.


      « Je... Je ne veux pas... Qu'elle le sache... Elle me déteste assez comme ça... S'il te plaît, ne... Ne lui dis rien... »


    Il détourna le regard aussitôt sa bouche refermée, observant le ciel dans l'espoir d'y trouver autre chose à fixer. Il avait peur. Tellement peur, de tout et de rien à la fois d'ailleurs. La peur pouvait aller d'une femme à un couteau, ou même une mouche. Il savait qu'à cause d'elle il était son propre prisonnier. Prisonnier de ses états d'âme, prisonnier des autres qui joueraient toujours avec lui. Marionnette impuissante. Même son petit frère et sa petite soeur, qu'il était censé protéger, étaient plus courageux et débrouillards que lui. Il se situait au bas de l'échelle de la résilience. Après tout, chaque être n'a pas la même capacité à affronter ses difficultés, et il faut bien de tout pour faire un monde, non ?

    Un frisson parcourut Jared au moment où son ami posa sa main sur son épaule. Il hocha la tête nerveusement, tout en affichant enfin un grand sourire.


      « Heu, oui... Oui, ça me ferait vraiment plaisir! »
    HJ : Désolé de l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La haine aveugle n'est pas sourde. { Jude   

Revenir en haut Aller en bas
 
La haine aveugle n'est pas sourde. { Jude
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caniche F Toy âgée, sourde, aveugle va mourrir en fourrièr
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.
» BRIDES: Mirlande Manigat gagne 7% alors que Jude ne decolle pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trees Will Cry. :: Hors-Jeu :: RPs Terminés-
Sauter vers: