AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 hit me baby one more time # pv .end

Aller en bas 
AuteurMessage
Cain N. Rosario
6ème année à Serpentard

avatar

Nombre de messages : 334
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: hit me baby one more time # pv .end   Sam 30 Aoû - 16:10

    Ève & Cain.







    « Ève. Bordel Ève attends-moi ! »

    __S’il-te plait.
    __Qu’est-ce que ça deven’ait cul-cul romantique à l’eau de rose. Pitoyable. Cain Rosario n’est pas l’un de ces mecs qui se laisse marcher dessus. Du moins, il ne l’était pas, jusqu’à maintenant. Et autant vous dire qu’il était aussi sacrément allergique à ce type de soumission. Genre, waaaaah « Pardonne-moi. ». Il détestait. Mais il était bel et bien là, en train d’essayer de la suivre, à pas rapides, sous les regards étonnés de plusieurs élèves. Qu’ils aillent tous se faire foutre, tiens. Non mais sans blague, c’était déjà assez difficile d’assumer qu’il était en train de courir derrière Evangeline, mais si en plus il devait se taper les regards de tout Poudlard, merci bien mais…
    __En fait, il aurait bien ignoré la Serdaigle comme il ignorait les quatre vingt dix pour cents des personnes pénétrant ses filets. Mais là c’était différent. Il sentait de devoir le faire, de devoir se faire pardonner. De lui parler, d’agir merde. Pourquoi avec elle plus qu’avec personne d’autre ? Bah. Peut-être parce qu’Ève était la première femme créée par Dieu. La première et la seule. L’unique. Ève était la seule femme digne d’intérêt. Allons donc, c’était la seule réponse plausible à ses interrogations. Elle avait quelque chose que les autres n’ont, et était la seule à laquelle il s’était un tant soit peu attaché.

    « Ève ! P’tain. »

    __Et il la rattrapa, attrapa son bras, se plaça devant elle. C’est bien. Et maintenant ? Aha. Trop fort Cain. Jamais connu un aussi grand imbécile. Oui, il se tenait face à elle, et avait gagné la première bataille, mais il n’avait rien à lui dire. Très malin tout ça. Et s’il ne lâchait pas mot elle se volatiliserait sans doute, encore. Hm.
    « Je… » Tu ? Toujours très expressif mon coco. Bug intérieur là. P’tain. Et qu’est-ce qu’il pourrait lui dire là ? Oh, j’voulais juste te parler pour que… Pour que tu m’oublies pas. Mais bien sûr. On va aller loin comme ça.
    __L’adolescent tenait toujours la muse par le poignet, il ne cherchait pas à la bloquer, mais seulement à la garder encore un peu pour lui, avant qu’elle ne s’évanouisse dans l’immensité de Poudlard, comme tant d’autres fois.

    « Tu veux pas, genre, qu’on prenne un verre ensemble ? »

    __Wow. Une phrase, des mots placés à la suite les uns des autres. Trop incroyable. Evidemment, il ne doutait pas du vent glacial qu’il allait se prendre. Pendant un instant il hésita même à si partir. Après tout, ça ne menait à rien. Depuis quand se souciait-il des autres ? Il avait quitté Eve pour une raison bien précise, non ? Il ne l’aimait pas. Et là, là il devait réduire au néant tout ce qu’il était, juste parce qu’elle se foutait royalement de lui ? Non. Non et non. Il lâcha son bras. Etrange changement de comportement auquel pouvait assister la Serdaigle. Pendant un instant il aurait presque pu paraître normal et sincèrement désolé de son attitude, sincèrement désolé de lui avoir brisé le cœur. Or maintenant il était redevenu celui de toujours. Un sourire en coin, une allure nonchalante, l’amusement lisible dans les yeux. C’était troublant de le voir passer de si sincère à si « faux ». Parce qu’il avait vraiment voulu pouvoir parler normalement à Ève, autour d’une bière ou d’un café, avant. Enfin.
    __Il ne dit rien.

_________________

    ____________c a i n

    je suis le cœur brisé de Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline D. Hargrove
6ème année à Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: hit me baby one more time # pv .end   Sam 30 Aoû - 19:57

    my baby shot me down.








    ___Elle marchait à vive allure, sachant pertinemment qui la suivait d’un pas pressé. Ne pas se retourner. Indifférente à ses appels désespérés, Ève pressa l’allure, espérant croiser un ami ou autre sur le chemin pour ne pas qu’Il lui parle. Par ailleurs, pourquoi s’obstinait-il à vouloir la stopper ? Ce n’est pas un prénom qui suffirait. Garder le silence, ne rien faire, ne rien sous-entendre, seulement avancer pour l’éviter. Elle tournerait, au bout du couloir, et entrerait dans la bibliothèque peut-être. Parmi les rayons, elle arriverait bien à le semer, non ? Courroucée par la présence de ce dernier, Evangeline contractait violemment ses mâchoires, balançant son poing comprimé d’avant en arrière. Sa chevelure rousse flottait presque sur ses épaules, en raison de la vitesse de sa marche. Mais il y tenait… Il y tenait. « Ève. Bordel Ève, attends-moi ! » Non. Mieux à faire. La Serdaigle filait à toute allure, empruntant un air faussement hautain. La scène était risible, absolument risible… et classique. Le type qui culpabilise, envieux de se faire pardonner par une de ses ex petites amies qui, en femme indépendante, ne veut plus revenir sur le passé. Ève et Cain. Elle y crut, et était réellement tombée amoureuse de ce brun ténébreux… Pourtant, les événements s’enchaînèrent plus vite qu’un fil sur une aiguille. Il l’a larguée brusquement et est parti. Leur histoire devait s’arrêter là. Evangeline le supporta affreusement mal, étant une Audrey Hepburn du futur… romantique et éclatante de candeur. Fragile et sensible, elle n’était pas le genre de fille qui tenait absolument à coucher pour épater les copines après. Ève préférait de loin qu’un amant émane d’humour, de sécurité, et de confiance. Quoiqu’il en soit, elle n’eut que très peu d’histoires, toutes plus brèves les unes que les autres. Il y a une certaine période où un jeune adolescent doit faire face à ses hormones, et une copine telle qu’Ève n’est absolument pas satisfaisante. Bref. Elle avait été blessée par Cain, avait eu son chagrin amoureux et avait tourné la page. Maintenant, il voulait se faire absoudre ? Laissez-moi rire !

    ___« Cours, Cain, cours. Ou va en chercher un autre, je n’ai plus rien à voir avec toi. » Lança-t-elle, de l’autre bout du couloir. Furieuse et nostalgique.

    ___C’était fini. L’avait-il compris ? Sûrement. Or, elle ne comprenait pas cette envie soudaine de venir s’expliquer. Cela faisait combien ? Plusieurs mois. Elle entendit lointainement « Ève ! P’tain. » avant qu’il lui saisisse le bras. La Serdaigle avait mal calculé, il était plus près qu’elle ne le pensait. Elle consentit à se retourner, non sans lenteur, pour le scruter avec arrogance. Elle jetait littéralement ses prunelles dans son regard, suintant le courroux et la déception. Furieuse de le voir revenir, déçue de le voir ainsi. Silence. Cain lui empoignait le poignet sans violence, sans irrespect. Elle irait jusqu’à croire qu’il souhaitait juste la toucher derechef, elle le lâcha des yeux, fixant son épaule.

    ___« Tu veux pas, genre, qu’on prenne un verre ensemble ? » Silence. Oui ? Non ? Quelle attitude adopter ? Il consentit à laisser son bras en paix. Il ne fallait pas être cette naïve romantique, ma vieille, il fallait lui résister. Pardonner ainsi reviendrait à avouer qu’elle voulait revenir dans ses bras. Or, des bras, elle en avait changés.

    ___« Un verre. Oh. Quelle touchante attention. Et explique-moi pourquoi je devrais accepter et te suivre ? » Souffla-t-elle narquoisement. « Tu éprouves des remords, on dirait, Cain. Ça m’étonne de toi ! »

    ___Elle ne prononçait que la stricte vérité. Elle n’osait en rajouter encore un peu. Ève voulait l’entendre avant de le jeter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cain N. Rosario
6ème année à Serpentard

avatar

Nombre de messages : 334
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: hit me baby one more time # pv .end   Dim 31 Aoû - 4:49



    i'm sorry, so sorry.






    __C’est qu’elle marchait vite la dam’zelle. Oh oui, c’était une scène ridicule. Le mec qui veut se faire pardonner, et la fille qui ne veut plus le voir. Comme dans ces films. La fille avait d’ailleurs sans doute raison de ne plus vouloir voir cet imbécile de mec, mais elle laissait au moins toujours une chance à celui-ci de s’expliquer, juste pour pouvoir l’assommer d’un dernier coup fatal et tourner la page à jamais. Au fond, Cain savait très bien comment se terminerait toute cette affaire. Il ne pouvait résister trop longtemps à Ève, parce qu’elle était la femme fondatrice, et la seule femme aimée de pratiquement tous. Ève était la femme respectée et à respecter. Elle invoquait la confiance, émanait un aura de fragilité, fragilité de celle qui se fait tenter par le fruit du péché, par le destin noir et la fin certaine. Ève risque et aime risquer. Cain l’admire, il admire sa manière de se comporter, de réagir et d’analyser les choses. Il aimerait pouvoir affronter les problèmes de manière aussi rationnelle qu’elle le fait, et être capable d’oublier le passé, d’oublier tout court. Mais Cain ne peut être passif. Il doit toujours être sur le vif de l’action, parce que c’est dans sa nature, il doit faire parler de lui. On peut le hair, comme l’aimer, mais on ne lui résiste pas. Cain arrive toujours à ses fins, il n’a aucune morale, et sa conscience lui joue des tours. Cain juge, examine, et attaque. Il touche le fond, mais s’en fiche. Parce que celle qui sombre en premier, c’est Ève.

    « Cours, Cain, cours. Ou va en chercher un autre, je n’ai plus rien à voir avec toi. »

    __Elle avait tout à voir avec lui. Ève pardonne toujours. Et Cain l’attendait. Il attendait ce signe qui l’aiderait durant sa remontée des enfers. L’une a sombré et s’est relevée, l’autre l’a suivie, mais il n’y arrive pas, il ne peut pas. Son corps reste inerte et incapable d’obéir. Il n’attend qu’une main. Une misérable main prête à le tirer de là. Parce que peut-être qu’au fond, il n’a jamais voulu la blesser, Ève. Peut-être qu’il n’avait simplement pas le choix, parce que c’est dans sa nature. Et personne ne peut combattre la force de la nature.

    « Ca, c’est ce que tu aimerais croire, Ève. »

    __Pause.

    « Mais toi et moi, on a tout à voir. »

    __Face à face. Ève, oh Ève. Si, inaccessible. Cela ne pouvait que la rendre plus belle. Elle semblait tout comprendre, déceler les plus grands secrets de manière si naturelle. Nul ne lui résistait, Cain lui-même savait qu’il ne tiendrait plus longtemps. Car maintenant il avait compris, et la respectait. Maintenant, tout de suite. Ève devait en profiter, elle devait saisir cette faiblesse pour l’éloigner à jamais. Car tous savent que Cain est incapable de se tenir éternellement, et que son plus grand jeu est de poignarder ceux qui jadis l’avaient aimé.

    « Un verre. Oh. Quelle touchante attention. Et explique-moi pourquoi je devrais accepter et te suivre ? Tu éprouves des remords, on dirait, Cain. Ça m’étonne de toi ! »

    __Ève, Ève cours, éloigne-toi. Pars et ignore-moi. Oublie-moi et enfonce-moi dans les méandres de ta vie. Je n’ai pas le choix, Ève, et tu le sais. Un jour je te blesserai, je te blesserai si fort que tu ne te relèveras-plus. Ce jour là, Ève, je mourrai avec toi. Car j’ai besoin de toi, tu es la main qui me tire à chaque fois que je chute. Ève, pars. Je ne veux pas te faire de mal.

    __Mais je dois.

    « S’il te plait. »



_________________

    ____________c a i n

    je suis le cœur brisé de Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline D. Hargrove
6ème année à Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: hit me baby one more time # pv .end   Dim 31 Aoû - 13:06

    now he's gone, i don't know why
    and till this day, sometimes i cry
    he didn't even say goodbye
    he didn't take the time to lie.






    ___Silence. Depuis cette lointaine histoire, les mentalités, les intrigues, tout avait évolué autour d’eux. Pour Ève, la page n’était pas que tournée, mais déchirée, brûlée ; elle n’existait plus. Tout n’était plus qu’illusion, elle ne lui redonnerait pas sa confiance. Ce n’était qu’une simple histoire… et Cain ne pouvait pas venir quérir un simple pardon auprès d’une de ses ex conquêtes parmi tant d’autres. Etrange. Son intérêt pour lui, qui se limitait à de simples reproches, la poussa à tenter de chercher une réponse. Pourquoi elle, pourquoi maintenant, pourquoi cette attention semblait si attentionnée, etc. Ève croisa les bras, patientant aussi calmement que son courroux lui permettait. Il se fichait encore d’elle… Cain n’était pas du genre à faire ce qu’il était entrain de faire, à cet instant précis. Non. Impossible. À moins que… ? Elle le laisserait parler, ça lui était égal. Il y eut un temps où elle marchait à ses cotés, main dans la main, mielleuse et naïve, désormais, elle s’était éloignée, elle était à plusieurs mètres devant. Cette distance avait diminué aujourd’hui. « Attrape-moi si tu peux » avait tourné court. Evangeline pardonnait facilement, après des explications claires et nettes, mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne réfléchissait pas. Plusieurs jours nécessitaient pour qu’elle puisse tendre un drapeau blanc à quiconque demandait pardon.

    ___« Ca, c’est ce que tu aimerais croire, Ève. » Il marqua une pause. Elle n’avait toujours rien dit. « Mais toi et moi, on a tout à voir. »

    ___Tout à voir ? Il y a quelques mois, peut-être. Mais aujourd’hui, c’est à peine si elle le croisait quelque part. Des explications s’imposaient. La demoiselle, bornée, serrait les lèvres, à la fois calme, à la fois dure. Selon les différents points de vue, cette scène aurait pu avoir l’air d’une mère qui attend que l’enfant reconnaisse une bêtise, une princesse face à un ange déchu, ou une simple jeune femme qui regarde de haut un ex petit ami. Que dire ? Que faire ? Si elle s’obstinait à ne rien dire, ils auraient l’air fin pendant quelques heures… Ève savait, car elle le connaissait tout de même, qu’il resterait aussi longtemps qu’il le pourra rien que une phrase. Opiniâtre, comme toujours, il n’avait pas tellement changé.

    ___« S’il te plait. »

    ___Elle lui jeta un regard méprisant, empli d’un désintéressement total. Accepte ? Accepte pas ? Ève réfléchit quelques instants. Lui donner une chance, l’écouter et redevenir proche de lui comme elle le fut ou décliner la proposition prétextant qu’elle avait un autre rendez-vous, et que oui, il n’était le seul. Voici que sa demi-sœur déteignait sur elle… Evangeline était incapable de mentir. Elle pouvait feindre, pas inventer pour faire du mal. Non.

    ___« Dis-moi pourquoi j’accepterais, et je viens si la raison me convient. » Silence. Elle n’était d’humeur à sourire quant à ce genre de remarque.

    ___Ève baissa les yeux. Elle voulait savoir.

    ___« Pourquoi, Cain ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cain N. Rosario
6ème année à Serpentard

avatar

Nombre de messages : 334
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: hit me baby one more time # pv .end   Lun 1 Sep - 13:50

    bang bang, that awful sound.









    __Aussi, Cain fut pris de remords. Il n’aurait pas du. Il n’aurait pas du chercher à lui parler, putain qu’est-ce qu’il était égoïste. Oui, elle était passée à autre chose, et c’était justement cela qu’il ne supportait pas. Elle n’avait pas le droit de s’en sortir aussi bien, de l’ignorer et faire comme si de rien ne s’était passé entre eux. Pourquoi lui devait ressentir ce manque, ce besoin d’Elle, alors qu’il était justement celui qui s’en sortait toujours sans rien. Les rôles s’inversaient. Jamais il ne laisserait une telle chose se faire. Oui, il devait la retrouver, en sachant aussi qu’il la perdrait, à nouveau. Abominable cercle vicieux. Quelque chose devait changer. Parce qu’il savait qu’il ne pourrait s’empêcher de la blesser à nouveau, et ce jour là il ne se le pardonnerait jamais. Alors s’il l’aimait, s’il l’aimait comme Adam aime Ève, il aurait du la laisser aller, la laisser oublier et vivre sa vie. Mais Cain aime Ève à sa façon. Et s’il n’aime pas se faire d’illusions, pourquoi s’empêcher de penser qu’un jour, peut-être quelque chose changerait. Espérons seulement que ce jour là, il n’ait pas déjà inculqué le coup fatal qui les ferait chuter tous deux.
    __Oui, il aurait voulu être capable d’expliquer tout cela à Ève. Il voudrait pouvoir lui faire comprendre comme son comportement avec elle ne dépendait pas de son envie, mais de son être, de son Lui le plus profond. Mais comment voulez-vous expliquer à quelqu’un que vous ne pourrez jamais vous empêcher de le blesser, même si cela entraînerait votre propre perte. Il ne pouvait s’empêcher d’être égoïste, non, mais ce n’était pas sans savoir qu’il ne s’en tirerait jamais indemne.

    « Dis-moi pourquoi j’accepterais, et je viens si la raison me convient. »

    __Plus facile à dire qu’à faire. Si seulement il n’était pas aussi têtu, il l’aurait laissée. Il lui aurait fait comprendre qu’elle aurait mieux fait de se remettre à courir jusqu’à son dortoir et de ne plus jamais penser à lui. S’il n’était pas aussi têtu, lui aussi aurait pu passer à autre chose. Mais non. Et même s’il mourait d’envie de lui hurler, « Ève, pars, ne m’écoute pas. Fuis. » jamais il n’aurait pu le faire. Alors, pourquoi ce besoin de la retrouver ? Parce qu’au fond, en plus d’être égoïste, il était lâche et préférait lui faire du mal plutôt que de s’assumer et de partir.

    « Pourquoi, Cain ? »

    __Tais-toi Cain. Ferme ta gueule pour une fois. Peut-être qu’elle renoncera à t’écouter et partira. Par pitié, tais-toi.

    « J’ai besoin de toi Ève. »

    __NON. Non. Cain Bon Dieu d’enfoiré. Ève, pars, s’il te plait. Ne le laisse pas te parler, encore et encore. Ne le laisse pas t’affubler de ses mélodrames. Tu vas la détruire. Tu vas te détruire. Pourquoi tu ne la laisses pas aller si tu l’aimes vraiment ?
    __Soupir. Il aurait aimé pouvoir être assez courageux. Mais là, ça n’était plus de l’amour. C’était une réelle nécessité. Cain a besoin d’Ève. Cain a besoin de son Ève. Indépendamment de l’amour. Il ne cherche pas à la reconquérir, mais seulement à lui parler, à lui montrer qui il est. Oui, lui faire comprendre son malaise, son besoin, ses failles. Juste cela. Lui faire comprendre, et elle pourra partir, prendre sa décision, se sauver et le laisser aller à jamais. Voilà ce qu’il veut. Il faut juste qu’elle sache qu’il ne la considère pas comme toutes les autres, qu’elle est l’Unique, et qu’avec elle il serait prêt à se dévoiler, à faire preuve de sincérité, pour une fois.

    « Ève, je veux juste te parler. Te parler, et rien d’autre. Après, tu pourras t’en aller et m’oublier, faire ce que tu veux ; mais s’il-te plait, concède-moi juste ces quelques instants. »

    __Pas maintenant, pas tout de suite. Quand elle le voudrait. Mais il lui fallait juste savoir qu’elle était prête à l’entendre. C’était la seule condition pour qu’il cesse de la tourmenter. Juste, savoir.

_________________

    ____________c a i n

    je suis le cœur brisé de Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline D. Hargrove
6ème année à Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: hit me baby one more time # pv .end   Jeu 4 Sep - 20:10

    hate is a trick.







    ___C’est dans ce genre de moment qu’Ève aurait voulu être une fille tout ce qu’il y a de plus normal. Un petit ami, une meilleure amie, une demi-sœur qui serait comme une jumelle… et ne pas être en face de Cain. Dommage. Solitaire et petite fille aux rêves de princesse, elle n’avait aucune raison de partir à cet instant. La bibliothèque ? Bien sûr. Rendez-vous urgent ? Ses mains la trahiraient. Elle ne savait pas mentir… Puis, ce foutu regard qu’il possédait. Ève adorait ses yeux, elle aurait pu rester bêtement à les contempler, cela revenait au même. Elle pourrait bien lui octroyer quelques minutes, car si elle avait été « pressée », elle n’aurait pas pris la peine de se retourner. Que perdait-elle au jeu ? Rien. Ou peut-être quelques minutes de plus avec ses meilleurs amis les livres. Ah. La belle ironie ! Evangeline lâcha un soupir et quelques paroles en l’air.

    ___« Quelques instants, alors. » Elle avait repris les propres mots du jeune homme, un faible sourire flottant sur ses lèvres.

    ___Triste ? Mélancolique ? Ennuyée ? Moqueuse ? Bien des sentiments pouvaient traverser Ève, réputée pour cette manie de masquer tout ce qu’elle ne voulait pas dévoiler. Elle était forte. Mais face à lui… C’était compliqué. Compliqué. C’était le mot juste. Voyez-vous, la rouquine avait réellement cru que tout irait parfaitement bien aux cotés de Cain. Et ses frêles illusions sorties d’un roman de Jane Austen s’étaient révélées plus fausses que vraies. Il lui avait fait du mal, et elle l’avait encaissé sans se venger, vacant à d’autres occupations… d’autres bras. À ne pas s’y méprendre, la Serdaigle avait changé d’horizons. Mais ce n’était sans doute pas à Cain qu’elle l’expliquerait. Les mots du jeune homme « J’ai besoin de toi » ne lui firent ni chaud ni froid ; alors qu’ils auraient pu l’enfoncer davantage, la blesser sans plus, la faire rire jaune… tout sauf cet impact neutre. Elle haussa les épaules, tripotant nerveusement sa montre. Inspiration.

    ___« Je t’écoute. » A moins que tu ne veuilles parler ailleurs ou que tu changes d’avis, se retint d’elle d’ajouter. Elle n’aimait pas le silence du couloir, son silence à lui, son propre silence. Comme au théâtre, il y aurait eu une grosse dispute, un départ pur et simple de la présence féminine, une gifle bien sentie au pire.

    ___Très cher Cain… si tu savais ce qu’elle faisait, la belle Ève. Elle n’avait peut-être pas un petit ami dans l’enceinte de Poudlard, mais un amant régulier hors. Risible. Ce dernier avait réussi à lui extirper cette dure promesse d’être heureuse au bras d’un autre… pas au sien. Ève pensait que ce serait sa seule histoire compliquée. Or, maintenant que Cain refaisait surface, elle en connaitrait sans doute deux. Encore une fois, ironie… Elle qui n’était pas la salope qui trompait tout le monde avec tout le monde ; elle arrivait à s’embrouiller avec ses histoires. Hm.

    ___« Je te demande juste une chose, Cain. » Silence. « N’aggrave pas ton cas. »

    ___Elle arqua un sourcil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cain N. Rosario
6ème année à Serpentard

avatar

Nombre de messages : 334
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: hit me baby one more time # pv .end   Lun 8 Sep - 22:49

    just one more chance.







    __Elle avait souri ! Oui, il l’aurait juré sur sa dévotion éternelle envers une seule et unique forme d’amour, que ses lèvres venaient de se fondre en un sourire, minime certes, mais quand même existant. Alors, avait-il gagné cette première bataille ? S’était-il offert cette chance de rattraper son coup ? Peut-être. Mais elle attendait, là, et lui était complètement ébahi par cette révélation. Maintenant il ne pouvait plus faire marche arrière, et il faudrait bien trouver le moyen de s’exprimer, de lui parler ouvertement et non sous ce masque de je-m’en-foutiste. Or le problème était bel et bien présent. Ève le fixait droit dans les yeux, et il se sentait mourir. Etrangement c’était comme s’il retrouvait cet enfant en lui, maintenant plus que jamais, et qu’il devait confesser le plus grand secret de tous les temps à cette personne, Là personne, qu’il fallait préserver du mystère. Lui qui d’habitude n’avait pas de difficultés à exprimer ses sentiments, trouver ses mots, était complètement bloqué. Et pourquoi ? Parce que pour une fois il voulait être sincère. Ah la belle jambe hein.

    « Oui, quelques instant, mais… » hésitation.

    __Aurait-elle accepté ? Il ne pouvait tout simplement pas se dévoiler ici. Ce n’était même pas une question de lieu, de présences autour – présences qui avaient d’ailleurs toutes disparues –, mais il lui fallait juste ce temps, cette marge pour se préparer, trouver ses mots… Oh, elle pouvait refuser, et c’aurait même été logique, mais au fond le jeune homme espérait tout de même qu’elle lui ferait cette ultime faveur. Cain reste toujours cet enfant plongé dans la peau d’un adolescent. Il sait mentir, très bien mentir, mais lorsqu’il s’agit de s’ouvrit aux autres, il préfère fuit. Ainsi, le « Je t’écoute. » d’Ève eut le don de l’impressionner encore plus. Se perdant dans sa phrase inachevée, il baissa les yeux, la tête. Au fond, peut-être qu’il aurait du se donner pour vaincu dès le début. Parce qu’elle avait raison, Ève, cette scène en était presque théâtrale. Le silence, ce silence pesant qui ne qu’impressionner, ce regard… et cette posture. Si pendant un moment il avait été la force de cette scène, avec toute sa volonté, sa détermination, maintenant les rôles s’inversaient. Elle dominait le tableau avec son air impassible, sa droiture et sa beauté si typée. Lui ? Eh bien il n’était plus que le gamin honteux de ses actes qui devait se laisser aller à une débandade de vaines paroles qui se voulaient libératrices. Pitoyable, il était pitoyable.

    « Ève… Je…
    - Je te demande juste une chose, Cain. N’aggrave pas ton cas. »

    __Et là, il aurait aimé être six pieds sous terre. « N’aggrave pas ton cas. ». Non. Elle pouvait lui demander tout, sauf ça. Parce qu’au fond, elle et lui savaient qu’au point où il en était, Cain ne pouvait que s’enfoncer plus profond dans son gouffre. Une chose. Je te demande juste une chose, Cain. Il frémit. Sa lèvre inférieure trembla sous le coup de la peur. Ses propres mains se mirent à trembler, et un frisson lui parcourut l’échine. Alors, il comprit. Ce n’était pas le moment, pas maintenant. Cain aurait pu fondre en larmes si cette scène continuait. Parce qu’un enfant qui cherche à passer pour un adolescent, ça n’arrivera jamais à rester crédible jusqu’au bout, et vient un moment ou tous ces rejets doivent éclater. *

    « D-d-demain. 18 heures, attends-moi aux Trois Balais. »

    __Ce n’était pas un ordre, ni rien, mais juste un regard suppliant qu’il lui avait lancé avec cette phrase. Et avant de lui laisser le temps de répondre, Cain prit ses jambes à son cou, il commença à marcher en arrière, chancelant, avant de baisser les yeux, dévasté, et de s’élancer dans les froids couloirs de Poudlard.







    hj, si tu veux répondre une dernière fois j’t’en prie, mais t’es pas obligée. :') on se fera la suite bientôt :'D

_________________

    ____________c a i n

    je suis le cœur brisé de Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline D. Hargrove
6ème année à Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: hit me baby one more time # pv .end   Mar 23 Sep - 21:24

    il faudra bien que tu t'avances
    si on veut combler la distance
    entre nous.







    Ève gardait le silence. L’ange et le démon ? Nul doute. Souhait-il l’attirer dans les abysses de l’Enfer ? Voulait-elle l’entraîner au ciel ? Son esprit, désormais serein, ne trouvait plus de questions, ni de réponses. Elle avait tout entendu pour l’instant, c’était bien assez. Evangeline… l’être inconnu. Le secret, la promesse, le besoin, le rien, le danger, la tentation, le dégoût. Qui était-elle pour Cain ? Comme quoi… Les petites filles, à l’apparence frêle et douce, renferment bien des mystères, des vices même. Expliquez-moi, un petit rat de bibliothèque ignoré réussit à s’éprendre d’un serpent populaire et magnifique. Et il n’est pas mort étouffé, alors qu’il aurait pu. Comment a-t-il pu gagner un tel trophée ? En lui lisant des histoires peut-être ? Sûrement parce que ce petit rat insignifiant possède un « quelque chose » de fort. L’histoire continue, en plus ! Le serpent, lassé, plaque le pauvre rat ; le petit déprime. Il pleure, il s’isole. Là apparaît sa rédemption, cet être interdit, un vieux lion solitaire. Nouvelle histoire pour le petit rat. Mais le vieux lion solitaire ne veut pas que le petit rat reste avec lui. Nouvel épisode : le serpent revient à la charge. Il a mué, il est fatigué, mais il a mûri et veut s’excuser auprès du petit rat à qui il a causé beaucoup de chagrin.
    Ève cligna. Quelle idiote.

    « D-d-demain. 18 heures, attends-moi aux Trois Balais. »
    Elle sentait son hésitation. Elle-même hésitait. Que fallait-il répondre ?

    Cain méritait-il qu’elle accepte sans arrière-pensées ? Devait-elle, elle, écouter cette douce petite voix qui lui murmurait de répondre par ses trois lettres affirmatives ? Elle était anxieuse. Et si ce rendez-vous se passait mal ? Elle ne se compterait pas du chagrin naïf, et court en plus, de la première fois. Ève n’était pas méchante, mais elle était très capable de se venger d’une façon ou d’un autre. Silence.
    Oui ? Non ? Tu ne sais pas, petite Serdaigle ?
    Chacun était responsable de l’estime de l’autre. S’il lui posait un lapin, elle ne se montrerait pas si patiente. Si elle ne venait pas, alors qu’elle avait répondu par l’affirmative, elle se doutait qu’il ne reviendrait pas avec des yeux aussi larmoyants. Elle pouvait prétexter une sortie entre amis… sauf qu’elle n’était jamais sortie entre amis. Un devoir ? Il la connaissait, il saurait qu’elle ment. Le rendre jaloux en lui répondant qu’elle était ‘occupée’ avec d’autres damoiseaux ? Cain cherchait peut-être à savoir de qui il s’agissait. Piégée.

    « Je viendrais. » Souffla-t-elle. Elle se mordit la lèvre inférieure. « Promis. »

    Promis. Elle venait de faire une promesse, il lui fallait la tenir. Cain, Cain, Cain… elle emmerderait bien ton foutu charme si tu l’avais vraiment blessée. Quelle chance !

    « Hm. Alors, à demain. »

    Elle hésita un instant sur l’attitude à adopter pour lui souhaiter une bonne soirée. À la place, elle lui fit un sourire, un vrai, un sincère, recula puis se détourna complètement de lui, le cœur battant la chamade. Elle n’eut qu’à parcourir quelques mètres, tourner, pour le laisser seul, face à ce vide qui était, il y a quelques instants, une Serdaigle rousse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hit me baby one more time # pv .end   

Revenir en haut Aller en bas
 
hit me baby one more time # pv .end
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hit me baby one more time. | Birdie
» Im Mee Yung ? hit me baby one more time, ouuuuh
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trees Will Cry. :: Hors-Jeu :: RPs Terminés-
Sauter vers: