AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les jeunes de nos jours n'ont aucune éducation. &Damian

Aller en bas 
AuteurMessage
Heather C.Lewis
Dame des Carreaux
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 25
Âge : 23 ans
Côté Coeur : L'Amour? Pour quoi faire?
Date d'inscription : 21/08/2008

Feuille de personnage
Age: 23 years old
Which camp ?: Good
Credits: myself.
MessageSujet: Les jeunes de nos jours n'ont aucune éducation. &Damian   Dim 21 Sep - 0:25

    Tic. Tac. Tic. Tac. L’horloge dans la pièce occupée par Heather tiquait bruyamment, apparemment sans se soucier de ce qu’en pensait sa propriétaire. Sur le cadran, les aiguilles indiquaient midi vingt-cinq. Dans cinq minutes, il serait l’heure de manger. Hallelujah, vous dirait la belle blonde assise sur sa chaise, une montagne de paperasse sur son bureau. Elle était coincée dans son bureau depuis huit heures du matin, soit quatre heures et demie sans la moindre petite pause. Autant vous dire que pour quelqu’un qui, comme cette dernière, avait grandi dans les prés et les bois, être enfermée entre quatre murs de pierre du matin au soir n’avait rien d’agréable. Surtout si c’était pour lire les résumés des réunions du Conseil de Merlin en trois exemplaires. En effet, Georges aussi bien que Natasha et David s’étaient mis en tête de la tenir au courant des événements qui avaient lieu dans le monde de la politique. Délicate attention certes, mais un seul message aurait suffit. A la place, la voici obligée de lire trois fois le même rapport, mais rédigé différemment. Bien entendu, cela lui permettait de se faire une meilleure idée de ce qui s’était réellement passé. Mais à vous parler franchement, il lui aurait été mille fois plus agréable d’être dehors à patrouiller la Forêt Interdite par exemple. La folle envie d’abandonner ses papiers pour revêtre sa deuxième forme et courir dans les bois la prit soudain, mais elle la repoussa bien vite : ne pas se laisser tenter.

    Oh, c’est vrai, j’avais oublié de vous en parler : Heather Clarissa Lewis était Animagus. Animagus louve, pour être précis. Oui, la deuxième apparence de la belle demoiselle était celle d’une louve au poil gris sombre et blanc. C’était l’animal qui lui convenait le mieux, il n’y avait rien à redire. Le loup est un animal solitaire à première vue, mais au fond pas tant que cela. Il vit dans son clan et s’y dévoue totalement, participant à toutes les taches sans rechigner. Il donne sa loyauté à son chef de clan et restera toute sa vie avec le même partenaire, jusqu’à ce que la mort les sépare. Le loup aime la lune, il lui parle de sa voix rauque et mélancolique. Mais le loup aime jouer, il peut s’amuser facilement malgré son énorme dignité. Le loup, enfin...

    Dring dring !

    Hallelujah. Midi trente, enfin. Heather abandonna aussitôt son travail et sauta pratiquement hors de sa chaise. Vite, pas de temps à perdre. Si elle ne voulait pas terminer dans al ruée des adolescents, elle avait intérêt à se dépêcher. Attrapant son manteau, la jeune femme sortit de la salle, consciente des regards que lui jetèrent quelques personnages des tableaux. Oui, elle était belle et bien habillée de surcroît. Admirez, jeune gens, l’élégance à l’état pur : vêtue d’une mini-jupe de velours côtelé bleu, elle y avait rentré une chemise blanche dont elle n’avait pas fermé tous les boutons, révélant ainsi un peu de sa peau de nacre. Un mouchoir de soie rouge était attaché autour de sa gorge découverte, et ses cheveux laissés libres tombaient en masse sur ses épaules. Un maquillage discret terminait de rendre son visage d’une beauté fière et inaccessible. Oh, si on aurait pu la figer, le temps d’une photo, alors qu’elle fermait sa porte, son sac sous le bras, les clefs dans sa main fine et blanche, cela aurait fat un portrait merveilleux.
    Malheureusement ce ne fut pas le cas, car à cet instant précis la jeune femme aperçut une tête familière qui passait parmi les élèves. Immédiatement un sourire apparu sur ses lèvres et elle attrapa le jeune Serpentard par le col, le stoppant net.


    « Hep hep hep toi. Tu penses t’enfuir sans me dire bonjour ? »

    Bonjour Damian. Tata t’as manqué pas vrai ?

_________________
    If everyone cared and nobody cried
    If everyone loved and nobody lied
    If everyone shared and swallowed their pride
    We'd see the day when nobody died
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian O. Lewis
- Admin -
- Méchante Fourchette Gutturale -
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 27
Maison : Serpentard
Âge : 16 ans
Côté Coeur : Y crois-tu vraiment ?
Date d'inscription : 22/08/2008

Feuille de personnage
Age: 16 ans
Which camp ?: Evil
Credits:
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours n'ont aucune éducation. &Damian   Lun 22 Sep - 17:55


« D'autres choses peuvent nous changer
mais nous commençons et finissons avec
la famille. »




    ____Tic. Tac. Tic. Tac. Aucun autre bruit ne venait briser le silence qui régnait dans la classe depuis une heure bientôt. La faute à qui ? Au professeur de sortilèges qui avait eu la bonne idée de leur coller un devoir en début de cours. Tout ça parce-que soit-disant se lancer des sorts entre élèves étaient interdits et qu'il fallait nous faire rentrer les règles de sécurité dans la tête pour éviter quelques fâcheux accidents. Stupide et inutile devoir forcément. Les bras croisés au-dessus de sa copie, la tête posée sur ses avant-bras et les yeux fermés, on aurait put croire que D. faisait une petite sieste, mais loin de là cette idée. Attentif à tout les bruits qui l'entouraient, le jeune homme soupira une nouvelle fois. Cette interrogation avait été trop facile pour lui et au lieu de prendre l'heure impartie, D. avait bâclé son travail en à peine un quart d'heure. Et depuis il attendait. Attendait la sonnerie qui le sauverais de cet enfer et qui le permettrait enfin d'aller manger. Car oui, dans cinq minutes et vingt-trois secondes exactement le « driiing » strident de la cloche allait retentir et tous allait, comme un seul homme, se précipiter vers la sortie pour aller se restaurer.
    ____Et encore un soupir. Le prince tourna la tête sur le côté droite, ouvrant enfin les yeux. Son regard vagabonda pendant quelques instants sur les murs de la classe. Passionnant. Réellement. Regarder des vieilles pierres entassées les unes sur les autres et recouverte de moisis, c'était ... indescriptible comme sensation. Soupir. Soudainement quelque chose rebondit sur sa tête avant de venir se poser sur sa table. Un petit bout de papier froissé. Une boulette de papier quoi. D. fronça les sourcils et curieux s'empressa de déplier le petit papier, lancé à son intention. Sur le morceau de parchemin trois simples mots y étaient marqués et D. serra les mâchoires quand il comprit qui était le destinataire de ce message. Son regard glissa vers la gauche et sans aucune surprise il croisa le regard d'encre de l'O'Reilly, le visage fendu d'un sourire que D. détestait tant.

      « Wake up, looser »


    ____C'était comme si la voix de la Vipère résonnait dans sa tête. Le papier se déchira entre les longs doigts de pianiste et sa rage se calma légèrement quand il imagina le cou du jeune homme à la place du morceau de parchemin entre ses mains. Heureusement le gong sonna enfin l'heure de la délivrance et dans une cohue admirable, toute la classe se dirigea vers la Grande Salle, une seule pensée en tête : MANGER. Ne voulant pas se mêler à toute la bousculade qui était accompagnée à la cohue générale. Déposant son parchemin sur le bureau du professeur en passant devant, le prince s'engouffra dans le couloir et maudit un par un tous les élèves qui avaient le malheur de croiser sa route. Il n'était pas spécialement de bonne humeur et gare à celui qui osait le pousser, même sans le faire exprès. Le regard perdu au loin, il ne vit même pas sa tante et lui passa royalement devant, l'ignorant pas la même occasion. Cette dernière lui fit vite regretter son petit oublie en le choppant par le col, profitant pour l'étrangler en même temps.

      SŒUR DU ROI - « Hep hep hep toi. Tu penses t’enfuir sans me dire bonjour ? »


    ____Malgré sa mauvaise humeur, un mince sourire apparu sur le visage du prince. Et voilà. Rien que d'entendre sa voix et de voir son visage suffisait le calmer et même certaine fois à le rendre heureux. Pourquoi lui faisait-elle un tel effet ? Ce n'était que sa tante après tout. Tout ne s'explique pas après tout. Il croisa le regard de sa tante et dans un haussement d'épaules réussit à se dégager de l'emprise de celle-ci.

      PRINCE - « J'ai essayé ouais. Apparemment j'suis condamné à te dire bonjour maintenant. »


    ____Un soupir forcé et un sourire amusé esquissé. La chercher ? Lui ? Jamais de la vie.

_________________

    « Shut up, and let me go. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stracciatella.e-monsite.com/
Heather C.Lewis
Dame des Carreaux
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 25
Âge : 23 ans
Côté Coeur : L'Amour? Pour quoi faire?
Date d'inscription : 21/08/2008

Feuille de personnage
Age: 23 years old
Which camp ?: Good
Credits: myself.
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours n'ont aucune éducation. &Damian   Sam 4 Oct - 13:45

    En réponse à la phrase de Damian, Heather attira le jeunet contre sa poitrine dans une embrassade qui fut plus un étranglement affectueux qu’autre chose. Plusieurs élèves se retournèrent sur leur passage, surprise de voir une jeune femme traiter le terrible Lewis avec tant de familiarité, et surtout de le voir supporter le petit jeu sans autre émotion que de l’amusement sur son beau visage d’ange. Etait-ce bien lui, pour qu’il soit aussi patient ? Peut-être la jeune femme avait-elle réussi à droguer le tyran de Poudlard ? Si oui, où se procurait-elle une potion d’une telle puissance ? Et surtout, accepterait-elle de le maintenir dans cet état à perpétuité ? Telles étaient les émotions qui se lisaient très clairement sur les visages des jeunes sorciers se dirigeant en toute hâte en direction de la Grande Salle. Heather n’avait cependant pas totalement relâchée son étreinte et tenait toujours le garçon fermement entre ses bras curieusement forts pour leur finesse. Malgré quelques vaines tentatives de l’adolescent, elle tint bon, le regardant se débattre avec un rire délicieusement machiavélique. Toute aussi taquine, elle lui pinça la joue dans un geste ô combien détesté de tous les malheureux enfants qui ont des tantes, grand-mères ou amies de famille qui se plaisent à reproduire ce geste ‘affectionné’. Lorsque cette fois-ci, Damian se débattit plus sérieusement, la belle jeune femme le laissa s’échapper avec une mine faussement outragée.

    « Petit malappris ! Tu mériterais une paire claque tiens... »

    Mais évidemment je t’aime trop pour t’en donner. Tu ne le sais que trop bien, mon p’tit Dada. Voilà ce que disaient les yeux gris de la belle demoiselle, ces deux orbes plissés par le rire silencieux qui l’animait. Et il n’était pas dur pour le neveu de cette dernière de comprendre ce que ses yeux disaient; ils se connaissaient depuis sa naissance après tout. Au bout de seize ans il savait pratiquement tout sa tante. Enfin, mis à part son appartenance à l’Ordre de Viviane et son état de membre d’une prophétie, évidemment. Mais il y a des choses que l’on ne peut jamais dire, même à ceux qui nous tiennent le plus à cœur. Sans doute Damian cachait-il de nombreuses choses à sa tante, et elle ne s’ne formalisait pas.

    « Sinon, rassures moi : tu n’as pas encore noyé H. j’espère... »

    Sourire éblouissant de la part de la tante du Serpentard. C’est qu’elle l’adorait, ce chaton. Peut-être même plus que son propriétaire ; m’enfin, des deux, c’était elle qui avait toujours été la plus attachée aux animaux. Quoi de plus normal donc. Damian ne lui avait jamais demandé la bestiole, comme il lui répétait sans arrêt. Mais au fond d’elle, Heather était sûre et certaine que le Serpentard éprouvait une gratitude sans limites envers sa Tata Heathy...

_________________
    If everyone cared and nobody cried
    If everyone loved and nobody lied
    If everyone shared and swallowed their pride
    We'd see the day when nobody died
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours n'ont aucune éducation. &Damian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les jeunes de nos jours n'ont aucune éducation. &Damian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Haïti-Manifestation: Des jeunes prennent la rue
» Ouverture à la VBM pour les jeunes
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trees Will Cry. :: Hors-Jeu :: RPs Terminés-
Sauter vers: